Paroisses de Saint-Nazaire Brière Le Parvis Le Carré Sainte-Anne
http://saint-nazaire-briere.catholique.fr/PaquesLa-Fete-la-plus-importante-de-la-religion-Chretienne
      Pâques La Fête la plus importante de la religion Chrétienne

Pâques
La Fête la plus importante de la religion Chrétienne


Pâques,
jour de Résurrection du Christ.


L’origine de Pâques :

Pâques est une fête religieuse chrétienne qui commémore la résurrection de Jésus. Le mot Pâques vient de l’hébreu Pessa’h, le passage, devenu Pascha en Latin.

Pessa’h célèbre la fuite d’Égypte du peuple juif et le passage de la Mer Rouge. Elle est fêtée le jour de la pleine lune de printemps, le 14 Nizan. En effet la passion du Christ eut lieu durant les fêtes de Pessa’h, que Jésus célébrait alors en tant que juif. Certains symboles sont d’ailleurs communs aux deux fêtes, comme l’agneau pascal, le pain sans levain et l’œuf.

Or selon les Évangiles, c’est la veille de Sabbat, durant la préparation de Pessa’h qu’eut lieu la crucifixion de Jésus. Sa résurrection, trois jours plus tard, est célébrée par la fête chrétienne.

Le jour de Pâque a été fixé lors du concile de Nicée (aujourd’hui Iznik, en Turquie), en 325, le jour de Pâques a lieu le premier dimanche après la pleine lune qui suit le 21 mars.

Pourquoi la pleine lune ?

À l’origine, la pâque est fixé par les juifs au 15 du mois de Nissan. Le mois commençant le jour de la nouvelle lune, le 15 du mois correspond alors à la pleine lune.

Pourquoi le 21 mars ?

En fait l’équinoxe de printemps était fixée, à l’origine, dans le calendrier julien (établi sous Jules César), le 25 mars (le jour du solstice d’hiver a alors lieu le 25 décembre qui deviendra Noël). Mais à l’époque du concile de Nicée, en 325, on observe que l’équinoxe tombe le 21 mars. La différence de 4 jours s’explique par l’erreur du calendrier julien qui sera corrigée avec l’adoption du calendrier grégorien.

Fête juive et fête chrétienne portent le même nom, mais Pâques se dit au pluriel chez les chrétiens depuis le XVIe siècle, pour se distinguer de la fête juive et pour évoquer à la fois la passion, la crucifixion et la résurrection de Jésus.

La fête religieuse

Pour les chrétiens, Pâques évoque avant tout le souvenir de Jésus Christ, mort et ressuscité autour de l’an 30.

Le dimanche de Pâques suit la semaine Sainte, durant laquelle Jésus prit son dernier repas avec les apôtres (Jeudi Saint) avant d’être crucifié le lendemain (Vendredi Saint) puis ressuscité le troisième jour, dimanche de Pâques, jour de réjouissances.

La résurrection du Christ est également célébrée chez les Orthodoxes à l’occasion de la fête de Pâques. Plusieurs processions sont organisées durant la semaine Sainte et le jeûne débute dès le lundi pour se terminer le dimanche avec la dégustation de l’agneau pascal.

Pâques et la Semaine Sainte

Pâques est le cœur même de la foi chrétienne. C’est pourquoi les chrétiens se préparent à la fête de Pâques depuis le début du Carême, et en particulier tou au long de la Semaine Sainte.

La Semaine Sainte commence le dimanche des Rameaux (célébration de l’entrée solennelle du Christ à Jérusalem, inclut le jeudi Saint (célébration de l’institution de l’Eucharistie et du Sacerdoce par le Christ) et le vendredi Saint (célébration de la passion du Christ et de sa mort sur la croix). Elle s’achève avec la veillée pascale, pendant la nuit du samedi Saint au dimanche de Pâques (Résurrection du Christ).

Parmi les célébrations jalonnant cette montée vers Pâques messe du dimanche des Rameaux, messe chrismale, messe de la Cène du Seigneur, office de la Passion, Vigile pascale et messe de Pâques l’une d’entre elles tient une place particulière : la Vigile pascale.

Dimanche des Rameaux :


Six jours avant la fête de la Pâque juive, Jésus vient à Jérusalem. La foule l’acclame lors de son entrée dans la ville. Elle a tapissé le sol de manteaux et de rameaux verts, formant comme un chemin royal en son honneur. En mémoire de cet événement, les catholiques viennent à l’église, ce jour-là, avec des rameaux (de buis, laurier ou palmier, selon les régions) que le prêtre bénit au début de la messe.

Mercredi Saint :

Le mercredi de la Semaine Sainte, de nombreux diocèses proposent la messe chrismale. Elle peut être fixée un autre jour de la Semaine Sainte : dans le rite catholique latin, la messe chrismale n’appartient pas, au sens strict, au triduum pascal. Si elle a lieu le plus souvent le Jeudi Saint au matin, elle peut être transférée à un autre jour, pourvu qu’elle soit proche de Pâques.
Durant la messe chrismale, l’Évêque consacre le saint chrême et bénit les autres huiles saintes.

Jeudi Saint :

Jésus prend son dernier repas avec les douze Apôtres dans la salle dite du « Cénacle ». Saint Paul et les évangélistes Marc, Luc et Mathieu rapportent les récits de la Cène (1er Épître aux Corinthiens, 11 ; Évangile selon Saint Marc, 14 ; Évangile selon Saint Luc, 22 ; Évangile selon Saint Mathieu, 26) au cours de laquelle, en prenant le pain et le vin, le Christ rend grâce et offre son Corps et son Sang pour le salut des hommes.
Après ce repas de la Cène, l’heure de l’épreuve approchant, le Christ se rend à Gethsémani (jardin des Oliviers) avec les apôtres pour veiller et prier.
Le jeudi Saint, l’Église célèbre la messe « en mémoire de la Cène du Seigneur ». puis les fidèles s’unissent à la prière du Christ ce soir-là, en veillant auprès du Saint-Sacrement (le pain et le vin consacrés au cours de la messe) jusque tard dans la nuit.

Vendredi Saint :

Trahi par son disciple Judas, le Christ est arrêté. Il est accusé de semer le désordre par ses enseignements et surtout d’usurper le titre de Messie, c’est-à-dire de Fils de Dieu envoyé pour sauver les hommes. Interrogé par Ponce Pilate (gouverneur romain de la région), Flagellé par les soldats, il est condamné à être cloué sur une croix supplice alors réservé aux criminels.

Chargé de la croix, le Christ gravit la colline du Golgotha (littéralement « Mont du crâne »,autrement appelé « Calvaire » et tombe plusieurs fois d’épuisement. Crucifié, il expire au bout de quelques heures.
Descendu de la croix par ses proches, il est enveloppé dans un linge blanc (le« linceul ») et mis au tombeau.

Les chrétiens sont appelés au Jeûne (qui consiste à se priver de nourriture), démarche de pénitence et de Conversion, expression de l’attente du Christ.

L’office du Vendredi Saint, appelé « célébration de la Passion du Seigneur », est centré sur la proclamation du récit de la Passion (Évangile selon Saint Jean 18, 1 -19,42). Il est proposé aux fidèles un chemin de Croix qui suit les étapes de la Passion du Christ.

Samedi Saint :

La célébration de la nuit du Samedi Saint au Dimanche de Pâques est « une veille en l’honneur du Seigneur » durant laquelle les catholiques célèbrent Pâques, passage des ténèbres à la lumière, victoire du Christ sur la mort. C’est pourquoi, dans la nuit, le feu et le Cierge de Pâques sont allumés, puis la flamme est transmise aux fidèles.

C’est aussi durant cette veillée ou Vigile pascale que sont célébrés les baptêmes d’adultes. Ils sont aussi l’occasion pour les Fidèles de renouveler les promesses de leur baptême.

Quelques chiffres :

Au cours de la Vigile pascale 2008, plus de 2675 baptêmes ont été célébrés (2700 en 2007, 2650 en 2006 et 2400 en 2005). Près de 80% de ces catéchumènes ont entre 18 et 40 ans.

À l’issue de leur chemin catéchuménat, vécu depuis plusieurs années, cette nuit pascale constitue un sommet pour leur initiation chrétienne ; Sommet signifié par l’ensemble de la liturgie qui célèbre la mémoire du Christ.

Dimanche de Pâques :

« Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rend au tombeau. La pierre a été enlevée ... Les bandelettes ont été déposée ... Le linge est roulé à part » (Évangile selon Saint Jean, 20).

Étymologiquement, « Pâques » signifie « passage » : par ce passage de la mort à la Vie, le Christ a sauvé l’homme du péché et l’a appelé à la vie éternelle. La Résurrection du Christ est l’accomplissement des promesses faites par Dieu à son peuple. C’est pourquoi la fête de Pâques, célébrée par une messe solennelle, est le sommet du calendrier liturgique chrétien. Ce jour d’allégresse est marqué dans les églises par la couleur blanche ou dorée, symbole de joie et de lumière.

Pour terminer quelques extraits tirés de l’homélie de Monseigneur Jean-Paul James en 2015 :

Le Christ est ressuscité ! C’est le message adressé à quelques femmes par un jeune homme en blanc : « il est ressuscité, il vous précède en Galilée ». Des femmes, un homme en blanc, une invitation à sortir.

Mais ce message pascal serait-il actuel ?
Pourrait-il toucher nos contemporains ?
Oui sans aucun doute, c’est notre foi.

Mais, alors, aujourd’hui qui peut conduire à la foi au Christ ressuscité ? Qui peut nous aider à croire ?

Dans sa lettre, un étudiant baptisé cette nuit, appelons-le Marc, me fait le récit de sa conversion : « je me posais de nombreuses questions sur la vie, sur la spiritualité et les valeurs morales. J’ai essayé d’y répondre grâce à des lectures, ce qui fut assez utile, mais c’est surtout en rencontrant des personnes croyantes que j’ai avancé. Je me rendais compte que la religion chrétienne leur apportait un grand bonheur ». Marc est devenu cette nuit, un jeune homme vêtu de blanc, messager du Christ Vivant. Ce messager proclame :« il vous précède en Galilée ».
C’est une invitation à sortir, à partir à la rencontre de nos contemporains car plusieurs attendent plus que nous pensons ; ils attendent un messager, un témoin, un interlocuteur, comme ce centurion de la première lecture attendait lui aussi...

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Communauté de paroisses Brière Saint-Nazaire
Vicaire François Renaud
Eglise catholique de Brière-Saint-Nazaire

Agenda
avril 2017 :

mars 2017 | mai 2017

Rendez-vous

Dans l'Eglise

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Diocèse de Nantes

Enseignement catholique

Eglise de France

La Croix

Bonnenouvelle.fr