La Zone pastorale - Saint Nazaire Brière
https://saint-nazaire-briere.catholique.fr/Fete-de-Saint-Francois-d-Assise
      Fête de Saint François d’Assise

Fête de Saint François d’Assise

Pour démarrer l’année 2015-2016 dans notre paroisse...
Quelques extraits de la messe


LITURGIE DE LA PAROLE

Le prêtre : Nous entendrons tout à l’heure une partie de l’Évangile proposé ce dimanche à toutes les assemblées chrétiennes. Mais, auparavant, comme cela est permis dans les circonstances particulières, nous écouterons d’autres textes. En seconde lecture, ce sera un passage de la lettre aux Romains : les conseils de l’apôtre Paul nous seront utiles en ce temps de redémarrage. Et nous commencerons par le Cantique des créatures de Saint François : il nous aidera, en ce dimanche pour la Création, à louer le Seigneur pour ce monde qu’il a mis entre nos mains.

Cantique des créatures, de Saint François d’Assise

Très haut, tout puissant et bon Seigneur,
à toi louange, gloire, honneur, et toute bénédiction ;
à toi seul ils conviennent, ô Très-Haut, et nul homme n’est digne de te nommer.

Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures,
spécialement messire frère Soleil par qui tu nous donnes le jour, la lumière :
il est beau, rayonnant d’une grande splendeur, et de toi, le Très-Haut, il nous offre le symbole.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur Lune et les étoiles :
dans le ciel tu les as formées, claires, précieuses et belles.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Vent,
et pour l’air et pour les nuages, pour l’azur calme et tous les temps :
grâce à eux tu maintiens en vie toutes les créatures.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur Eau.
qui est très utile et très humble, précieuse et chaste.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la Terre,
qui nous porte et nous nourrit, qui produit la diversité des fruits, avec les fleurs diaprées et les herbes.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux qui pardonnent par amour pour toi ; qui supportent épreuves et maladies :
heureux s’ils conservent la paix car par toi, le Très-Haut, ils seront couronnés.
Louez et bénissez mon Seigneur,
rendez-lui grâce et servez-le en toute humilité !

Lecture de la lettre de Saint Paul aux Romains (12, 3-19)

Par la grâce qui m’a été accordée, je dis à chacun d’entre vous : n’ayez pas de prétentions déraisonnables, mais pensez à être raisonnables, chacun dans la mesure de la mission que Dieu lui a confiée.
Prenons une comparaison : en un corps unique, nous avons plusieurs membres, qui n’ont pas tous la même fonction ; de même, nous qui sommes plusieurs, nous sommes un seul corps dans le Christ, et membres les uns des autres, chacun pour sa part. Et selon la grâce que Dieu nous a accordée, nous avons reçu des dons qui sont différents. Si c’est le don de prophétie, que ce soit à proportion du message confié ; si c’est le don de servir, que l’on serve ; si l’on est fait pour enseigner, que l’on enseigne ; pour réconforter, que l’on réconforte. Celui qui donne, qu’il soit généreux ; celui qui dirige, qu’il soit empressé ; celui qui pratique la miséricorde, qu’il ait le sourire.
Que votre amour soit sans hypocrisie. Fuyez le mal avec horreur, attachez-vous au bien. Soyez unis les uns aux autres par l’affection fraternelle, rivalisez de respect les uns pour les autres. Ne ralentissez pas votre élan, restez dans la ferveur de l’Esprit, servez le Seigneur, ayez la joie de l’espérance, tenez bon dans l’épreuve, soyez assidus à la prière.
Partagez avec les fidèles qui sont dans le besoin, pratiquez l’hospitalité avec empressement. Bénissez ceux qui vous persécutent ; souhaitez-leur du bien, et non pas du mal. Soyez joyeux avec ceux qui sont dans la joie, pleurez avec ceux qui pleurent. Soyez bien d’accord les uns avec les autres ; n’ayez pas le goût des grandeurs, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne vous fiez pas à votre propre jugement. Ne rendez à personne le mal pour le mal, appliquez-vous à bien agir aux yeux de tous les hommes. Autant que possible, pour ce qui dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (10, 13-16)

Des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas,car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent.
Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.

Homélie de notre curé, Bernard Hervouet

Ce matin, je voudrais commencer par m’adresser aux enfants. C’est la parole que nous venons d’entendre qui m’y conduit. Parce qu’elle est d’abord pour vous, les enfants. Cette parole nous dit que Jésus vous a donné une place. Il l’a fait contre l’avis de ses disciples. Eux pensaient que les choses sérieuses, la parole du Seigneur, c’était réservé aux grands. Et bien non : « Laissez les enfants venir à moi », dit Jésus.

Je crois que c’est ce qu’il veut encore nous dire aujourd’hui. Bien sûr, Jésus, on ne le voit plus, mais il est toujours là, mystérieusement présent : quand on se rassemble pour l’écouter, quand on est ensemble pour le prier. Soyez sûrs qu’il est heureux de vous voir là, vous les enfants, de vous accueillir, de dire à votre cœur ses mots d’amour. Alors n’hésitez pas à venir le rencontrer. Chaque dimanche, il vous attend. Et il nous demande, à nous les grands, de ne pas vous en empêcher, de vous aider, au contraire, à arriver jusqu’à lui, de vous donner une vraie place auprès de lui. J’espère que cette année nous saurons le faire : dans les familles, à l’éveil à la foi, au catéchisme, le dimanche à la messe.

Jésus va encore plus loin. A nous les grands, il nous demande d’accueillir le royaume comme des enfants. Car dit-il, le royaume de Dieu est à ceux qui vous ressemblent. Alors, est-ce que ça veut dire qu’il faut refuser de vieillir, refuser de devenir adulte, oublier ce qu’on a appris, ne pas développer nos dons, nos capacités ? Nous savons bien que c’est impossible, et que ce ne serait pas bon. Non, il faut devenir adulte, mais en préservant, autant que possible, quelque chose qui est propre à l’enfance.

Qu’est-ce donc qui est si important aux yeux du Seigneur, et que nous perdons si facilement en prenant de l’âge ? Sans doute la capacité des tout petits à ouvrir les mains pour accueillir ce qu’ils ne peuvent pas se donner à eux-mêmes, la confiance dans les autres qui leur est nécessaire, l’émerveillement toujours renouvelé devant ce qui arrive… Quand on grandit, le risque, c’est de s’habituer à ne compter que sur soi, c’est de se méfier des autres, c’est d’être blasé… Alors c’est plus difficile d’accueillir ce que le Seigneur veut nous donner, de lui faire confiance, de croire en son amour, d’être disponible pour son royaume…

Notre paroisse porte le nom de quelqu’un qui a pris au sérieux l’invitation de Jésus, et qui, tout au long de sa vie, a gardé et développé un cœur d’enfant : François est resté simple et disponible, confiant et ouvert non seulement aux personnes mais à toute la création. François n’a jamais cessé de s’émerveiller et de bénir le Seigneur pour ses dons. Rappelez-vous son cantique des créatures. C’est une chance pour nous de porter son nom. Nous pouvons le prier aujourd’hui pour que se développe en nous l’enfant de Dieu que nous avons à être. Un enfant moins anxieux de devenir grand aux yeux des autres, mais plutôt attentif à accueillir des autres, et de Dieu lui-même, ce dont il a besoin.

A ce conseil de Jésus, si essentiel pour qui veut être son disciple, et que l’Église nous proposait en ce dimanche, nous avons ajouté, en ce redémarrage de la paroisse, les paroles de l’apôtre Paul à sa communauté de Rome. Elles sont faites pour nous aussi. L’apôtre prend l’image du corps, dont les membres ont des fonctions différentes, et qui ont tous autant besoin des autres, parce qu’ils ne peuvent pas tout faire. Ainsi en va-t-il, selon l’apôtre, d’une communauté chrétienne. Personne ne peut se glorifier du don qu’il a. Il a besoin du don des autres. A chacun de mettre au service du « corps Église » les capacités que Dieu lui a données.

Nous savons bien que dans nos groupes, nos équipes, et à plus forte raison dans la complexité d’une paroisse, personne n’a en lui seul toutes les capacités nécessaires. Comme l’apôtre Paul le remarquait, certains d’entre nous sont plus à l’aise dans le service, dans la transmission de la Parole, dans le réconfort de ceux qui peinent, etc… Par le bulletin, nous essayons de faire découvrir tous ces talents à l’œuvre dans la paroisse. Il n’y a pas de hiérarchie entre eux, ni de gloire à en tirer. Ce qui est important, c’est que chacun puisse mettre ces talents au service de la vie et de la mission de notre communauté paroissiale, pour la part qui lui revient. Cette année, demandons-nous quel talent nous allons mettre au service de notre paroisse… Et puis, réjouissons-nous de ce que font les autres.

Dans sa lettre aux Romains, nous l’avons entendu, l’apôtre Paul donne d’autres conseils plus généraux, qui visent notre manière de vivre les uns avec les autres. « Soyez unis par l’affection fraternelle, rivaliser de respect les uns pour les autres… Soyez bien d’accord les uns avec les autres… Ne rendez pas le mal pour le mal… » Je ne peux pas m’empêcher de mettre ces paroles en relation avec ce que le pape François a écrit dernièrement pour présenter l’année de la miséricorde. « Dans nos paroisses, a-t-il dit, les communautés, les associations et les mouvements, en bref là où il y a des chrétiens, quiconque doit pouvoir trouver une oasis de miséricorde ».

Je voudrais terminer en soulignant ces invitations de l’apôtre et du pape. J’aimerais que nous faisions effort, moi le premier, pour que notre paroisse soit une oasis de miséricorde, aussi bien pour ceux qui s’adressent à elle de l’extérieur, que pour chacun d’entre nous. En particulier, dans chacun de nos services paroissiaux, chacune de nos équipes, veillons, comme le précise le pape François, à ne pas entretenir de vaines rancunes. Faisons en sorte qu’à l’exemple de Saint François, nos paroles et nos regards soient toujours bienveillants et constructifs. C’est la grâce que nous pouvons demander tous ensemble au Seigneur en ce dimanche de rentrée paroissiale.

Prière universelle

Loué sois-tu, Seigneur, pour toute ta création.
Donne aux hommes de ce temps le souci de « la maison commune » que tu leur as confiée. Qu’ils protègent et fassent grandir la vie qui vient de toi.

Loué sois sois-tu Seigneur pour tous les peuples de la terre.
Donne-leur de s’accueillir avec bienveillance, dans le respect de leurs différences.
Soutiens leurs responsables pour qu’ils servent la justice et la paix dans le souci des plus pauvres. Aide nos pays façonnés par l’Évangile à faire une place aux réfugiés qui frappent à notre porte.

Loué sois-tu Seigneur pour l’Église que tu fais naître de toutes les nations.
Qu’elle soit partout un ferment de paix et d’unité, et que chacun y trouve sa place.
Que les évêques, bientôt réunis autour du pape pour le Synode de la famille, ouvrent des chemins d’accueil, de bienveillance et de réconciliation.

Loué sois-tu, Seigneur pour notre paroisse Saint François.
Aide-nous à être, ensemble, une communauté accueillante et fraternelle, priante et missionnaire.
Conduis-nous aux « périphéries » pour y témoigner de ton amour.
Garde-nous en communion avec notre évêque et l’Église toute entière.

(...)

LITURGIE DE L’ENVOI

(Le diacre, Serge Le Glaunec, appelle les membres de l’EAP, Vincent Chevreau, Vincent Lesouëf, Jean-Yves Téréné, Bernard Pinot, Marie-Thérèse Artaud, Virginie Lemoine, Louis Gomis -Bernadette Chatellier est absente-.)
Regarde, Seigneur, celles et ceux qui vont assumer cette année l’animation de notre paroisse. Bénis-les et donne force à leur engagement. Qu’ils méditent l’exemple du Christ serviteur de ses frères, et qu’ils portent avec lui le souci de l’unité de la communauté. Qu’ils trouvent, en accomplissant leur service, la paix que tu promets à ceux que tu envoies pour la mission.

(Le diacre appelle ceux qui travaillent dans l’ombre et font que nos églises de pierre et de béton soient accueillantes, balayage, sacristie, fleurs…)
Regarde, Seigneur, celles et ceux qui entretiennent et fleurissent nos églises, et tous ceux qui assurent les fonctions de sacristains. Bénis-les et rend fécond leur travail. Qu’ils soient les premiers à te prier dans ces églises qu’ils gardent pour les autres accueillantes, priantes et belles. Qu’ils trouvent, en accomplissant leur service, la paix que tu promets à ceux que tu envoies pour la mission.

(Le diacre appelle ceux que la communauté africaine a choisis pour être des relais dans les quartiers de notre paroisse : Paul Mendy pour Prézégat, Joseph Gomis pour le Petit Caporal, Laurent Mendy pour Avalix.)
Regarde, Seigneur, ceux qui sont délégués auprès de nos frères issus de la migration. Bénis-les et donne force à leur engagement. Qu’ils sachent créer du lien entre leurs frères africains et avec la communauté chrétienne. Qu’ils aident notre paroisse à écouter la communauté africaine et à lui donner toute sa place. Qu’ils trouvent, en accomplissant leur service, la paix que tu promets à ceux que tu envoies pour la mission.

(Le diacre appelle ceux qui vont cette année encore assurer la catéchèse des enfants et l’éveil à la foi, ou les soutenir dans leurs équipes d’ACE ou de scoutisme.)
Regarde, Seigneur, celles et ceux qui vont servir la vie et la foi des enfants et des jeunes. Bénis-les et donne force à leur engagement. Qu’ils sachent méditer ta Parole afin de pouvoir l’annoncer aux enfants et à leurs parents. Qu’ils trouvent, en accomplissant leur tâche, la paix que tu promets à ceux que tu envoies pour la mission.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Paroisse Saint François en Saint-Nazaire
Curé Père Bernard Hervouet


Accueil :
Pour église Saint Nazaire :
au Parvis du mardi au samedi de 10 h à 12 h et de 15 h à 18 h (à 17 h le samedi)
5 passage Henri Soulas,
44600 Saint-Nazaire
Paroisse Saint-François en Saint-Nazaire
Tél. :+33 2 40 22 93 34
- Plan d’accès


Accueil :
Pour église Sainte Anne :
à Sainte Anne de 17 h à 18 h le mardi, de 9 h 45 à 11 h 45 le mercredi, de 10 h à 12 h le samedi
28 bd Jean Mermoz,
44600 Saint-Nazaire
Paroisse Saint-François en Saint-Nazaire
Tél. : +33 2 40 53 31 95
- Plan d’accès


Accueil :
Pour église Saint Gohard,
16 bd de La Renaissance,
44600 Saint-Nazaire
Paroisse Saint-François en Saint-Nazaire
Tél. : +33 2 40 22 44 04
- Plan d’accès

Agenda

Rendez-vous

Dans l'Eglise

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Diocèse de Nantes

Enseignement catholique

Eglise de France

La Croix

Bonnenouvelle.fr