NBIC et transhumanisme : enjeux et perspectives

Par Jean Matos, formateur et consultant en éthique et chercheur-doctorant

La convergence NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives) ouvre des possibilités qui ne cessent de s’accroître, notamment dans le domaine de la santé. L’Homme est tenté de prendre le pouvoir sur l’environnement et sur lui-même. Jean Matos propose un état des lieux et identifie certaines questions éthiques fondamentales, en lien avec les projets d’« amélioration » de l’être humain, portés par le courant transhumaniste.

Un Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *