4 Passage Henri Soulas – 44600 Saint-Nazaire
Du mardi au vendredi : 10h -12h & 14h -18h
Le samedi : 10h -12h
(c) christaki

La poésie : plus court chemin d’une âme à une autre ?

Par Jean Christaki de Germain,

D’après le recueil de poésie « Le Saut dans l’étoile » de Carl Christaki de Germain (éditions DOMUS)

J’ai parcouru toutes
les rimes
De la plus simple à la sublime,
Pour chanter la totalité
Du monde qu’en moi j’ai
porté

 

La vie est un long chemin « pas très tranquille » pour qui, pour quoi et surtout pour aller où ? Jean Christaki de Germain fait vivre les poèmes de son père et nous invite à nous laisser transporter par le souffle de la création. L’interprète nous plonge dans l’univers de la poésie qui loin d’être un art pour un tout petit nombre d’initiés est un art populaire, proche de toute personne qui aime la vie.

Faisons-nous plaisir, jonglons avec les humeurs, les sentiments, les mots et partons à la découverte de ces poèmes où la puissance des mots et la force de l’âme et de l’esprit se conjuguent.

Mardi 1er octobre à 20h

 

Pour en savoir plus:

Jean Christaki de Germain a fait toute sa carrière dans la banque. Or, un jour, il entend « Une Voix » qui lui intime de s’occuper de l’œuvre poétique de son père. Et voilà comment le saltimbanque se met à cohabiter avec le banquier. Il monte sur scène et déclame la poésie de son père… Il enchaîne les spectacles et devient responsable d’émissions de radio au service de la littérature et de la poésie. Séduits par les textes spirituels du poète, André Bercoff, Brigitte Fossey et Michael Lonsdale prêtent leurs voix à l’ enregistrement qui accompagne le recueil « le saut dans l’étoile », ici présenté. Jean Christaki de Germain est l’auteur “Des Damnés de la Presse” aux éditions du Rocher.

 

 

 

Un Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.